top of page

Les nouveautés des parcs de Ville-Émard et Côte St-Paul



Par un beau temps encore doux et ensoleillé, nous nous sommes retrouvés avec notre guide Pietro et notre ami Francesco pour faire un beau tour dans Côte-Saint-Paul. Pietro est né et a grandi dans le quartier Émard St-Paul et, donc, il a pu nous raconter des petites histoires sur le passé de plusieurs bâtiments, des parcs et des coins de rue.


Il nous a expliqué que les immigrés italiens travaillaient surtout dans la métallurgie qui s'est développée le long du Canal de la Chine. Donc, ils habitaient près de leur lieu de travail, dans le Côte-St-Paul et Ville-Émard qui se situent entre le canal et l'aqueduc. De l'autre côté de l'aqueduc, les immigrés irlandais travaillaient surtout dans les sociétés de chemin de fer qui se trouvaient à St-Charles et à Verdun. Donc les deux communautés d’ouvriers immigrés, bien que catholiques, vivaient séparés par l'aqueduc et par leurs langues.


Au début du XXième siècle, la rue de l'Eglise est le centre névralgique de l'ancien village de Saint-Paul. Entre 1887 et 1911, les principaux bâtiments du quartier y sont construits, notamment l'église Saint-Paul, le presbytère, le pensionnat Notre-Dame-du-Saint-Rosaire, l'ancien hôtel de ville, et la caserne de pompiers. Le secteur est reconnu site patrimonial par la Ville de Montréal en 1990.



Plusieurs commerces du quartier étaient tenus par des familles d'origine italienne. Nous avons passé devant quelques-uns qui ont toujours pignon sur rue comme Frank's Shoe Repair, Pizza Ville-Émard, et Menuiserie Morsa et Fils.


C'est sur une carte de 1899 que le parc Saint-Paul, alors appelé ''King Edward Park'', apparaît pour la première fois. Le square, imaginé par le célèbre homme politique et promoteur Alexander Tilloch Galt (1817-1893), devait devenir une sorte de deuxième centre-ville à Côte-Saint-Paul. Pietro se souvient avoir patinė sur les pistes maintenues dans le parc.



La Société d'hypothèques et de logement, créée en 1946, fait construire plus de 200 petites maisons dans les rues de Ville-Émard et de Côte-Saint-Paul. Ces habitations modestes et abordables ont permis aux anciens combattants, de grades d'officier en priorité, de trouver plus facilement un logement à leur retour au pays. Ces maisons se retrouvent également dans d'autres quartiers de Montréal et dans d'autres villes canadiennes.

Pour terminer notre belle sortie, nous avons pris de bonnes boissons chaudes au Monk Café. Un grand merci à notre guide, Pietro, et à Francine pour avoir organisé cette visite!



34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page