top of page
  • Susan

Bonheur d'occasion



Le jeudi 21 septembre, environ quinze marcheurs se sont réunis à la Place Saint-Henri sous un ciel bleu et bien ensoleillé. Notre guide, Monique, qui est membre de la Société Historique de Saint-Henri, nous a accompagnés avec beaucoup de gentillesse et d'expertise.



Nous avons suivi les traces qui restent dans le quartier de Saint-Henri d'aujourd'hui des lieux décrits dans Bonheur d'occasion de Gabrielle Roy. La Place Saint-Henri n'a plus son église, ni le chemin de fer, ni les deux voies de tramway, mais il y a toujours la circulation de la rue Notre-Dame et de la rue Saint-Jacques qui s'y rencontrent. La gare de la première ligne de chemin de fer de Montréal a été remplacée par un CLSC, mais on aperçoit toujours, à l'arrière-plan, le mont Royal et Westmount. Le Quinze-Cents, où Florentine travaille et où elle a rencontré Jean et Emmanuel, est maintenant un Dollarama, et en effet, tout proche du Théâtre Cartier, qui reste un beau bâtiment.


Ce qui m'a frappée dans cette visite, c'est la proximité de la Place Saint-Henri de tous les endroits décrits dans le roman: les deux maisons des Lacasse, le théâtre, le Quinze-Cents, la gare, le restaurant des Deux Records. Même la belle maison bourgeoise du docteur n'est pas loin!



Quand nous étions devant la maison qui a inspiré ''le garni de Jean'', un train est arrivé sur les rails juste derrière la maison! Avec le bruit et la pollution de la fumée de charbon de l'époque, cela ne pouvait pas être agréable à vivre.



La filature de la rue Saint-Ambroise est transformée et restaurée, mais toujours aussi impressionnante par sa taille. C'est maintenant le Château Saint-Ambroise.



Cette belle visite dans ce quartier agréable et toujours très animé s'est terminée sur la terrasse du BarBara, rue Notre Dame. Nous avons tous apprécié les boissons gracieusement offertes.


Un grand merci à Francine et à Rafif!

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page